Secteur pastoral des Coteaux du Soleil
Paroisses du secteur
28 octobre 2017
29 octobre 2017

La 11e édition de la Journée nationale de prière et de solidarité avec les chrétiens discriminés et persécutés aura lieu les 28 et 29 octobre 2017, avec la participation active de paroisses de toute la Suisse et d’Aide à l'Église en Détresse.

Récemment, un ami de notre œuvre nous a dit que cet événement était une belle tradition… Plus qu’une tradition, il s’agit d’un appel pressant, d’un devoir que nous avons envers les dizaines de milliers de chrétiens qui, dans une grande partie des régions du monde, sont de plus en plus exposés au fanatisme, à l’indifférence des gouvernements et malheureusement à la haine contre les chrétiens.

Le pardon accordé par de nombreuses familles chrétiennes face à la destruction de leurs biens ou à l’assassinat de leurs êtres chers, ainsi que le martyre de centaines de personnes, nous donnent un immense exemple de charité et de foi. Il s’agit d’un témoignage difficile à imiter, mais cela est possible même dans des situations extrêmes, comme le montrent les nombreux témoins que notre œuvre invite régulièrement ici en Suisse.

Cette année, à l’occasion de la Journée nationale pour les chrétiens discriminés et persécutés, nous avons l’honneur de recevoir un personnage exceptionnel : le Cardinal et archevêque de Bangui, Mgr Dieudonné Nzapalainga. Dans un contexte dangereux - celui de la République centrafricaine – il travaille depuis des années pour la paix. Nous serions heureux de vous rencontrer à l’occasion de la messe qui sera célébrée dimanche 29 octobre à 11h. à Genève (paroisse St-Joseph), avec le témoignage du Cardinal et la présence de l’abbé Pascal Desthieux, vicaire épiscopal, et de Mgr Pierre Farine, évêque émérite.

Si vous ne pouvez pas vous joindre à nous, nous vous invitons tous, dans votre paroisse ou dans vos maisons, à prier ce week-end des 28-29 octobre pour nos frères et sœurs en Christ qui sont persécutés à cause de leur foi. Vous pouvez le faire par exemple avec la bougie de l’AED sur laquelle sont indiqués quelques noms de chrétiens tués ces douze derniers mois.

Roberto Simona, responsable AED, pour la Suisse romande et italienne